Huîtrier pie - Haematopus ostralegus -


lesbaladeux - baie de somme -phoque -veau marin - guide nature - qualinat - plantes - flore - oiseau
Huîtrier pie (photo F. Guyot)

Nom picard : Pie de mer

Nom anglais : Oystercatcher

Nom néerlandais : Scholekster

 

Famille,espèce : Haematopodidés,ostralegus

Taille : 40 à 45 cm

Poids : 400 à 700 grammes

Âge maximum : jusqu’à 36 ans

L’Huîtrier pie, oiseau de rivage, est un des limicoles les plus faciles à reconnaître en raison du contraste entre le dos et le dessus des ailes noir et le dessous du corps blanc.Le bec sombre chez les jeunes, long et rectiligne, est rouge orangé de la base vers la pointe au fur et à mesure de la maturité des oiseaux. Dans même temps, les pattes gris noir virent progressivement au rose chair. En hiver, les oiseaux portent un collier blanc qui caractérise également les jeunes oiseaux et en été les non reproducteurs. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel, mâles et femelles sont absolument identiques. La taille légèrement plus grande de la femelle marque la différence.

 

lesbaladeux - baie de somme -phoque -veau marin - guide nature - qualinat - plantes - flore - oiseau
Huîtrier pie @lesbaladeux

Cet habitant du littoral marin accepte une grande variété de paysages. Il marque une préférence pour les rivages plats, les étendues vaseuses des baies et des estuaires mais il fréquente également les côtes rocheuses avec récifs ou les îlots bas couverts d'algues. Il se reproduit davantage au bord des marais salants et sur les plages plutôt que sur les côtes rocheuses. Il peut aussi nidifier à l’intérieur des terres dans des zones cultivées ou le long de l’eau. Plus on s'éloigne des côtes, plus sa présence est rare.

lesbaladeux - baie de somme -phoque -veau marin - guide nature - qualinat - plantes - flore - oiseau
Huîtrier pie (photo A. Trepte)

L’Huîtrier pie était un consommateur d’huîtres lorsque celles-ci existaient à l’état sauvage sur les côtes européennes. Il se nourrit surtout de bivalves, crabes, vers de terre et larves d’insectes. Il se nourrit en fouillant le sol souple des côtes, dans les vasières, sur les rives rocheuses et à l’intérieur des terres. Il est surtout consommateur de moules et de coques mais d’autres bivalves peuvent être ingérés plus ou moins régulièrement selon la zone de nourrissage et les époques.

Les jeunes oiseaux dont la pointe du bec est trop tendre pour ouvrir les coquilles capturent des vers marins notamment des Néréis. Il utilise différentes techniques afin de briser ou d’ouvrir les coquilles. Il sonde le sol avec son long bec à l’extrémité sensible qui lui permet de trouver sa proie uniquement par contact.

L’huîtrier pie très territorial est monogame, avec une forte fidélité envers le ou la partenaire et aussi au site de reproduction. Cette espèce produit une seule couvée par an en raison du long cycle de reproduction, mais elle peut remplacer une couvée perdue en pondant à nouveau.

lesbaladeux - baie de somme -phoque -veau marin - guide nature - qualinat - plantes - flore - oiseau
Huîtrier pie (photo J-P Robert)
lesbaladeux - baie de somme -phoque -veau marin - guide nature - qualinat - plantes - flore - oiseau
Huîtrier pie photo J-P Robert)