Phoque de la mer Caspienne - Pusa Caspica


baie de somme - qualinat - phoques - lesbaladeux - sortie nature
Phoque de la Caspienne - © Simon Goodman

Le phoque de la Caspienne est un des plus petits membres de la famille des phoques. Il est passé du statut d’espèce « vulnérable » à « en danger » selon la classification de l’UICN.

La dégradation de leur habitat, de la pollution et de la chasse font que sa population a décliné de 90% ces cent dernières années.

Les chercheurs craignent même que les femelles soient en nombre insuffisant pour pouvoir perpétuer l'espèce ces prochaines années. En hiver, les blocs de glace de la Caspienne sont vitaux pour que le phoque de la Caspienne puisse donner naissance à ses petits et les élever. En moyenne il mesure 1,60 mètre, pèse près de 85 kg et vit 35 ans.

 

En 2007 : Les autorités du Kazakhstan ont constaté que plusieurs centaines de phoques de la Caspienne ont été retrouvés morts sur les côtes de cette mer intérieure. Le dernier bilan s'établissait à 832 individus, mercredi 2 mai. Des analyses ont montré que certains animaux portaient le virus de la maladie de Carré. En 2000, quelque 20 000 phoques avaient déjà péri, victimes de cette maladie, selon le Caspian Environment Program (CEP), une organisation internationale chargée de la protection de la Caspienne. L'espèce, Pusa Caspica, classée comme vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature, est fragilisée par la pollution au DDT et aux organochlorés. La fonte des glaces précoce pourrait en outre avoir favorisé des concentrations de population propices aux épidémies.