phoque barbu - Erignathus Barbatus


baie de somme - qualinat - phoques - lesbaladeux - sortie nature
Phoque barbu

Le phoque barbu (Erignathus barbatus) se laisse facilement approcher par l’homme. Ce phoque se caractérise par une petite tête ornée d’importantes vibrisses. Celles-ci sont primordiales lorsqu’il recherche sa nourriture.

Il a été observé que le phoque, comme le dauphin, émet des "clics" de haute fréquence et cela seulement quand il est immergé et plonge en eau profonde.

On pense donc qu'il utilise également un système de sonar pour repérer sa nourriture. Les vibrisses et les "clics", outre leur rôle capital pour la chasse, aident également les phoques à se repérer lorsqu'ils sont en immersion sous la glace.

Le phoque barbu est un solitaire en dehors des périodes de reproduction. Il affectionne les glaces flottantes.

La population est répartie sur le pourtour de l’océan glacial Arctique jusqu’à Terre-Neuve dans l’Atlantique, et jusqu’au nord du Japon, dans le Pacifique. Au Canada, on le rencontre en grand nombre dans la partie occidentale de la baie d'Hudson, de Churchill à l'île Southampton, ainsi que dans la partie nord du Bassin de Foxe (Territoires du Nord-Ouest). Il est relativement abondant dans la baie d'Ungava et Roes Welcome Sound, dans l'Archipel du Grand Nord canadien et dans les eaux nordiques de la baie de Baffin.

Le phoque barbu est le plus gros des phoques après l’éléphant de mer. Son poids varie de 210 à 360 kg.

Fréquentant à peu près les mêmes zones que le phoque marbré, il se mêle volontiers aux petits groupes de ses cousins.

Les naissances ont lieu entre la mi-mars et le début mai, suivant la région où elle met bas. Elle donne naissance à un seul chiot par année. A la naissance, le chiot pèse autour de 33 kg et mesure environ 1,3 m. Comme le veau marin de nos côtes de France, il perd son duvet blanc dans le ventre de sa mère. Son doux pelage argenté va du bleuâtre à marron avec des taches plus pâles au niveau du visage et des épaules

La fourrure présente un «T» plus foncé allant du front jusqu'au centre du museau. Il y a également une ligne plus foncée parcourant le dos, jusqu'à son centre. Le sevrage a lieu environ 3 semaines après la naissance. Le jeune a un poids variant entre 78 et 91 kg. Comme chez la plupart des phoques, l'accouplement suit le sevrage.

Au cours de cette période, il forme de petits groupes et devient territorial. C’est la période où les mâles se battent et s'affligent d'importantes blessures avec les griffes des nageoires antérieures.

Le mâle est capable de produire des sons très distinctifs qui pourraient être utilisés pour attirer les femelles ou défendre son territoire sous-marin durant la saison de reproduction au printemps. Il semble qu'il existe des dialectes différents selon certaines régions spécifiques.