phoque gris

Mammifères marins : les phoques

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce chapitre est le résultat de recherches sur ne nombreux sites et ouvrages. Il est possible que des erreurs se soient glissées dans cette enquête. Merci de me le(s) signaler. Il manque des espèces, alors revenez me visiter dans quelques temps  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les phoques sont des mammifères

Les phoques sont des mammifères, classés dans l'ordre des carnivores, de la famille des phocidés (Phocidae). Les phoques sont des Pinnipèdes représentés par 18 espèces actuellement vivantes dont les éléphants de mer en sont les plus imposants représentants.

baie de somme - qualinat - phoques - lesbaladeux - sortie nature
Enaliarctos ancêtre du phoque

Il y a quelques dizaines de millions d’années, des mammifères terrestres cousins du blaireau ou de l’ours sont retournés à la conquête des océans. Ils se sont modifiés, transformés et sont devenus les mammifères marins actuels. L’ancêtre des phoques, otaries, éléphants de mer et morses s’appelle Enaliarctos. Cet animal, de la taille d’une loutre, présent dans le Pacifique Nord il y a plus de 25 millions d’années est le plus ancien des pinnipèdes connus et possède déjà des mœurs amphibies..

Leur corps lisse, souple et hydrodynamique est pourvu de quatre membres modifiés en nageoires. Pinnipedia vient de deux mots latins : pinna , plume ou aile, et pes , pied.

Les pinnipèdes sont des animaux dont les membres antérieurs et postérieurs sont remplacés par des palettes natatoires.

Toutes les espèces de pinnipède possèdent une fourrure qui se renouvelle tous les ans au moment de la mue, de longues vibrisses et des pavillons auriculaires réduits ou absents.

Pour les Esquimaux Inuit, le phoque est un animal légendaire, et sa chasse est presque rituelle. Patient, le chasseur esquimau reste des heures à l'affût près des trous pratiqués par les phoques dans la glace, et les harponne dès qu'ils font surface.

 

Les hôtes de la baie de Somme

Les phoques veau-marin

Les phoques gris

Les phoques dans le monde

Les phoques de notre planète


Légende Innuit

Nuliajuk - Sedna
Nuliajuk - Sedna

De nombreux contes esquimaux font référence à l'origine des phoques. Ils tournent autour d'une jeune fille appelée tantôt « Nuliajuk » (prononcer Nooli Ah juk), tantôt Sedna.

Une jeune fille s'étant laissé convaincre d'épouser un oiseau de mer perfide se retrouva prisonnière d'un mariage malheureux. Lorsque le père de la jeune fille apprit son désarroi, il décida de la sauver en l'emportant dans son kayak. Fou de rage, l'oiseau de mer se servit de ses ailes afin de déchaîner une violente tempête. Le père effrayé décida alors de donner sa fille en offrande à l'oiseau afin de l'apaiser et, pour ce faire, jeta cette dernière par-dessus bord. La jeune fille s'agrippa désespérément au bord du bateau. À l'aide de son couteau, le père coupa les doigts de sa fille; au contact de l'eau, ces derniers se transformèrent en animaux marins.

Privée de ses doigts, la jeune fille s'enfonça dans les profondeurs de l'océan et devint la mère de tous les animaux marins. C'est elle qui accorde aux Inuits une chasse fructueuse ou qui les prive de toute prise. Sa générosité est déterminée par les intentions et par l'attitude du chasseur. Si le chasseur fait preuve de respect et de générosité, sa prise sera bonne. Tandis que si le chasseur ne se conduit pas comme il se doit, Nuliajuk lui refuse ou lui limite sa prise.

Les Esquimaux l'invoquent dans une sorte de chant magique :

 

 « Ô Nuliajuk, déesse de la Mer, tu n'étais qu'une orpheline non désirée. Nous t'avons laissé périr. Tu es tombée dans l'eau, et quand tu as voulu remonter dans le kayak en pleurant, nous avons coupé tes doigts. Tu as sombré dans la mer et tes doigts se sont transformés en innombrables phoques. Toi, douce orpheline Nuliajuk, je te demande de m'envoyer un présent. Rien de la terre, mais un présent de la mer, quelque chose qui ferait une bonne soupe. Oserai-je te le dire, je voudrais un phoque ! »